MOTOS et MAXISCOOTERS de NORMANDIE

Bienvenue Invité - 0 messages

Aujourd'hui, on est
Sam 27 Mai 2017 - 4:16

2847 ème jour du site

M M N
 

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Radars 2017 !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tendredemon
Modératrice
avatar

Scorpion Cheval
Messages : 6013
Date d'inscription : 18/08/2009
Age : 50
Localisation : Le Havre

MessageSujet: Radars 2017 !!!   Ven 21 Oct 2016 - 16:49

Article de moto journal :

SIGNALEMENT DES RADARS VIA AVERTISSEURS ET RÉSEAUX SOCIAUX BIENTÔT INTERDIT ?
PAR CINDY BELPALME, LE 21/10/2016

Jean-Pierre Grand, sénateur de l’Hérault et maire de Castelneau-le-Lez vient de faire part de sa nouvelle idée. Il veut rendre illégal le signalement des radars et contrôles policiers, que ce soit grâce aux avertisseurs ou aux réseaux sociaux.

C’est en découvrant la une du Parisien que nous sommés restés sans voix dans nos fauteuils. Nos confrères dévoilent qu’un certain Jean-Pierre Grand, sénateur de l’Hérault, veut rendre illégal l’utilisation des avertisseurs de zone de danger. Pourquoi ? Eh bien simplement pour faire baisser le nombre de morts… Il paraît. Parce qu’en septembre, le nombre de morts sur la route a augmenté de 30%. Nous sommes donc passé de 257 décès en un mois à 335. Pourtant, le nombre de radars a augmenté, et ils n’ont jamais été aussi rentable ! Serait-il donc temps de se focaliser sur autre chose que la vitesse ? Selon Mr Grand, non !

Il a donc écrit une lettre au gouvernement afin de rendre illégal l’utilisation des avertisseurs de zones de dangers. Mais ce n’est pas tout ! Il veut également que l’annonce des radars ou contrôles de police soit interdite sur les réseaux sociaux ! Pourtant, on sait bien que c’est légal puisque le tribunal a relaxé les quelques personnes poursuivies pour avoir dévoilé l’emplacement de radars sur leur groupe Facebook.

«Une source d’information pour les délinquants voire les terroristes»

Jean-Pierre Grand explique que, pour lui, informer de ces radars est une réelle source de danger.

Alors que l’état d’urgence est en vigueur dans notre pays, le signalement de la localisation des contrôles routiers et donc de la présence des forces de l’ordre constitue une source d’information majeure pour les délinquants, voire pour les terroristes. La mortalité routière est repartie à la hausse et ce genre de comportements a des conséquences sur l’efficacité de la politique de lutte contre l’insécurité routière.
Bien évidemment, d’autres personnes se sont ralliées à la cause du sénateur Grand. C’est le cas d’Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

Instinctivement, on voit bien que ces dispositifs peuvent être dangereux. Quand, en sortant de boîte, des conducteurs ivres vérifient sur leur smartphone où sont les contrôles pour choisir un autre itinéraire, c’est extrêmement dangereux ! Nous sommes face à un verrou culturel. En France, il y a une certaine fierté à faire des « appels de phare ». Une piste importante pour renforcer le rôle des radars est de recourir à des prestataires extérieurs pour conduire les « voitures radars ». Elles sont une arme contre les avertisseurs, puisqu’elles sont à peu près indétectables. Ces premiers véhicules sans policiers seront sur les routes dès le premier trimestres 2017.
Claude Got, spécialiste de l’accidentologie, est, lui aussi, d’accord avec Mr Grand.. Il explique qu’il faut une nouvelle loi qui interdirait toutes les façons de signaler un radar, une zone de danger ou un contrôle. C’est, pour lui, la solution pour « renouer avec l’efficacité des contrôles automatisés de vitesse. »

Toujours plus de radars et de plus en plus de leurres

Bien évidemment, les mauvais chiffres du mois de septembre en terme de sécurité routière vont servir de prétexte à la mise en place de nouveaux radars. Sachez que d’ici trois ans, le gouvernement compte installer 500 nouveaux radars. Mais ce n’est pas tout. 10 000 à 12 000 radars leurres vont aussi faire leur apparition. Ils ne flasheront pas, mais feront ralentir les automobilistes. Eh oui, c’est ce qui s’appelle jouer sur la peur du gendarme !

Une idée qui ne met pas tout le monde d’accord

Bien sûr, tout le monde ne pouvait pas sauter de joie à cette idée. Un des premiers à avoir fait par de son mécontentement, c’est Fabien Pierlot, le président de Coyotte. Pour lui,

c’est une atteinte à la liberté d’expression et de communication. Coyotte respecte parfaitement la loi en vigueur. Depuis le décret de juillet 2011, nous indiquons des zones de danger qui signalent des points noirs de la circulation et/ou des radars fixes. Nous ne faisons que compléter la signalisation de la sécurité routière. On ne peut pas interdire nos outils. Je souhaite bien du courage au sénateur pour faire passer une loi sur ce sujet.
Jean-Baptiste Iosca, avocat spécialiste du droit de la route, est, lui aussi, contre cette idée. Et lorsqu’il s’agit d’expliquer pourquoi, il n’y va pas avec le dos de la cuillère !

C’est ridicule, une idée délirante qu’a eue le sénateur Jean-Pierre Grand. C’est une proposition liberticide. Il faut laisser les Français libres de rouler si l’on veut qu’ils conduisent bien. Soyons sérieux, il suffit de regarder les chiffres. Il y a toujours plus de « flasheurs » fixes ou mobiles, et de plus en plus de morts. Implanter des radars tous les 200 m sur le périphérique ne résoudra rien. La répression a fait son temps. Il faut éduquer, expliquer aux Français ce qui est dangereux. Il y a peu, Alain Fourché a fait une excellente proposition : ne plus retirer de points pour les petits excès de vitesse (moins de 20 km/h). Mais se contenter d’envoyer une lettre. L’automobiliste ainsi prévenu va réaliser. Il se dira « ouf, j’ai eu chaud! » et fera bien plus attention. Si la sécurité routière fait des contrôles inopinés, c’est uniquement pour matraquer les automobilistes à coup de PV.
Autorisé, ou illégal : que peut-on faire pour signaler un radar ou un contrôle ?

Depuis 1974, vous avez le droit de faire des appels de phares aux automobilistes pour les prévenir qu’ils s’approchent d’un lieu de contrôle ou simplement de la présence des policiers et ou gendarmes.

Plus discret, vous pouvez également utiliser un avertisseur de zone de danger, comme Waze ou encore Coyotte. Attention cependant, il ne doit pas indiquer le lieu précis du contrôle ou du radar, mais une véritable « zone de danger ». C’est-à-dire 500 m en ville, 2 km hors agglomération et 4 km sur autoroute.
Vous pouvez aussi vous servir des réseaux sociaux pour prévenir de la présence des forces de l’ordre. De nombreux groupes existent d’ailleurs sur Facebook pour annoncer des nouveaux radars ou des contrôles.

Cependant, attention ! Vous n’avez pas le droit d’utiliser un boîtier qui peut brouiller le signal d’un radar ou qui vous dévoile l’emplacement exact d’un radar. De plus, la presse n’est pas non plus autorisée à dévoiler à l’avance le lieu et l’heure d’un contrôle routier.
Revenir en haut Aller en bas
 
Radars 2017 !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Radars 2017 !!!
» Pour ou contre les radars tronçons
» Radars fixes disparus (appareil à purger) [Lire 1er post]
» Forêt de Fontainebleau...attention danger (de radars) !
» les emplacements radars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOTOS et MAXISCOOTERS de NORMANDIE :: Tout le Reste-
Sauter vers: